3 habitudes pour ne pas se perdre au travail

3 habitudes pour ne pas se perdre au travail

Beaucoup de gens travaillent à un rythme vertigineux, Au point qu'ils ont le sentiment que le temps ne leur donne pas pour couvrir toutes leurs obligations. Il y a une saturation, dépêchez-vous lors de la fermeture de projets ou de phases, ce qui se traduit par une pression et une fatigue; Souvent, dans cet exercice intense, nous perdons le cours. "Qui a dû écrire? Pourquoi avoir dû écrire à Juan? Quelle tâche était celle qui a dû prioriser? Quel accord atteignons-nous la fin ce matin?"

Lorsque vous parlez du cours au travail, Une référence est faite à l'orientation et à la hiérarchie lors des activités d'escalade. Si les deux aspects sont sous contrôle, une plus grande efficacité est atteinte. En d'autres termes, les choses peuvent être faites mieux, en plus de temps.

Il y a des habitudes qui aident à ne pas perdre le cap au travail. Ce sont des locaux basés sur le bon sens  que, cependant, ils sont souvent négligés. Il vaut la peine de garder à l'esprit et de les appliquer. Après cela, la différence montre. Voici trois de ces habitudes clés.

"Le bon gardien n'est pas jugé par ses flèches, mais pour son objectif".

-Thomas Fuller-

1. Évaluer la productivité, un moyen de ne pas perdre le cours au travail

L'une des habitudes qui aide à ne pas perdre le cap au travail est faire un auto-évaluation  hebdomadaire de nos activités. Dit l'auto-évaluation doit être, en premier lieu, quantitatif. Qu'est-ce que j'ai fait et ce que je manque? Combien ai-je avancé dans une certaine tâche au cours de cette semaine?

Cependant, La chose la plus importante est la deuxième partie: faire une auto-évaluation qualitative. Dans ce cas, les avancées ne sont plus mesurées en tant que telles, mais une réflexion est faite sur la façon dont ils fonctionnaient. Certaines des questions clés à qui on peut se demander de faire cet exercice est la suivante:

  • Ai-je perdu du temps? En quoi?
  • Y avait-il des distractions? Parce que?
  • Ce qui m'a empêché d'aller de l'avant dans cette tâche?
  • Quelles tâches n'ont pas suffisamment priorisé?
  • Je me sens satisfait de ma performance? Parce que?
  • Quel aspect pourrait s'améliorer immédiatement? Comme?

2. Évaluez quotidiennement la cohérence avec les priorités

Fixer les priorités C'est la capacité qui peut nous aider à rester orientés. Il existe des activités essentielles ou déterminantes dans tous les travaux et celles-ci doivent être pleinement identifiées. En fait, le plus conseillé est de les établir, de les mettre par écrit et de les avoir à la main.

Fait ceci, La chose indiquée est de demander chaque jour comment les progrès ont été réalisés dans ces priorités. La réponse est un indicateur très précieux pour savoir si nous sommes sur le bon chemin ou si nous dévions de l'essentiel. Cela permet les réajustements, la modification des plans ou la reconnaissance d'autres priorités qui n'avaient pas été envisagées auparavant.

À ce stade, il est essentiel d'être clair sur le concept de "priorité". Comme l'habitude, l'urgence n'est pas toujours l'important. Si quelqu'un, par exemple, fonctionne en transportant la comptabilité, sa priorité est de faire des enregistrements exacts et de temps, et non de livrer le rapport à la fin du mois. Si la priorité est respectée, le reste devient un effet. Dans toutes les œuvres, il y a des éléments essentiels et d'autres qui en tirent.

3. Arrêtez et pensez aux situations d'urgence

Les situations urgentes sont inévitables et également l'un des facteurs qui affectent le plus pour perdre le cap au travail. Ils impliquent la pression et le stress, et avant cela, il est très facile que la perspective soit perdue. Ils ont également la propriété de l'annulation de tous les plans qui ont été formulés et menacés de créer le chaos dans l'œuvre.

Le plus conseillé d'une situation d'urgence est d'arrêter cinq minutes pour réfléchir. La première chose est de déterminer s'il s'agit en fait d'une situation urgente ou plutôt d'une "fausse urgence". Il est possible qu'un partenaire demande "d'urgence" un fait ou une tâche, mais peut-être que sa perception ne réussit pas. La question est: ne pouvez-vous pas attendre?

S'il est détecté que le report de "l'urgence" ne génère pas de conséquences importantes, elle doit être considérée comme une fausse alarme. Vous pouvez donc attendre et il n'est pas nécessaire de vous débarrasser du travail qui est fait. Si c'est une véritable urgence, la plus indiquée est de se calmer, de faire une sorte de fermeture à ce qui est fait et de préparer un plan Exécution rapide pour assister à l'immédiat.

Comme on le voit, ces trois habitudes de ne pas perdre de cap au travail Ils sont simples et applicables à tout type de travail. Il vous suffit de les prendre en compte et de les appliquer à plusieurs reprises jusqu'à ce qu'ils soient intériorisés.