Camille Claudel, le sculpteur des émotions

Camille Claudel, le sculpteur des émotions

Parmi toutes les œuvres de Camille Claudel, elle attire l'attention "l'âge mature". Dans ce document, nous apprécions la beauté déconcertante de la passion la plus intense. Et la douleur. Ce travail de 1899, évoque dans un sens quelle était sa vie et aussi sa souffrance.

Camile Claudel a adoré Auguste Rodin, Mais il, dans cette sculpture, s'éloigne dans ce manteau de destin en rendant le visage à ce qui était son jeune amant. Le brillant sculpteur qui, dans la composition de bronze, implore les genoux de ne pas être abandonné. Ne pas être humilié. Un ensemble symbolique de réalisme exquis qui évoque des émotions humaines sans fin aussi anciennes que le temps lui-même. Ceux qu'ils ont fait à Camille, tombant dans le mépris. Pour être admis dans un sanatorium mental et être enterré dans une tombe commune. Sans nom. Nous vous invitons à connaître un peu plus ce grand artiste français.


Le sculpteur vertueux de l'émotion

Camille Claudel était très jeune lorsqu'il a commencé à réaliser son rêve d'enfance: faire partie de l'École d'art Paris et de l'Académie Colarussi. Une telle chance lui a permis d'attirer l'attention de l'un des grands, par Auguste Rodin, le maître de sculpture.

Sa vie jusque-là avait été simple et chanceuse. Son père était un fonctionnaire du gouvernement français et de son frère une politique influente. Et le sien Il a vibré par la création, pour l'art intense qu'il avait entre ses mains pour donner vie à la pierre, au marbre, au bronze ... il avait un cadeau, et c'était avant tout pour fournir une expressivité incroyable à tous Ses chiffres. Là, ils pompent leurs nerfs émergeant de la peau, la subtilité de l'amour brillant dans les yeux, la douceur des mains caressant le corps de l'amant. Camille Claudel était unique malgré sa jeunesse et Rodin l'a remarquée, c'était inévitable. Et a fait son assistante.

Et encore plus. Bien qu'il soit marié et honorant son esprit éternellement féminin, il n'a pas hésité à faire d'elle son amant et à l'emmener à la périphérie de Paris, où elle a construit un atelier exprès pour sa relation. Où ils ont commencé à travailler ensemble, pour créer .. et faire la vie comme un couple loin de l'apparence de la société.

Mais la société est cruelle, des critiques, des rumeurs et une femme qui voulait dénoncer Rodin, lui a enfin donné un avertissement clair au professeur de sculpteur. Ou formalisé sa relation en se séparant de sa femme, ou en laissant son amant. Et quelle a été la décision de Rodin? Quitter Camile. Aussi simple que cela. Si dévastateur.

Les années suivantes ont été un acte de survie et un océan d'émotions où le sculpteur coulait peu à peu et jour après jour. Toutes ses sculptures représentaient sa souffrance, sa perplexité. Presque toutes les figures masculines avaient un août Rodin: ses bras, son visage, ses pieds ..

Telle était l'obsession à laquelle il s'est retrouvé, que son frère pensait qu'il était préférable de l'entrer dans un sanatorium mental. Pour votre santé, pour retourner votre solde. Malgré les doutes au début, il a finalement été décidé d'entrer dans Camile Claudel par force dans un psychiatrie. Contre son gré.

C'était sa fin artistique et son désespoir. Peu à peu, il a cessé de créer, a cessé de dessiner et a plongé dans un point de sens. Se souvenir d'un amour qui ne pourrait jamais être. Camile a passé le reste de sa vie là-bas, mourant en 1943. À sa mort, il l'a enterré dans une tombe commune, dans une tombe anonyme de l'institution psychiatrique de Montdevergues.

Lorsque 1955, les parents voulaient leur donner un enterrement décent, ils ont été informés que c'était impossible. Ses restes avaient été perdus. Heureusement, nous avons son travail et sa mémoire, celui que nous continuons à évoquer lorsque nous voyons la subtilité de ses sculptures parfaites. Si pleine de vie et une intensité incompréhensible.