Où sont les souvenirs stockés?

Où sont les souvenirs stockés?

Pour sa complexité, pour leurs échecs et aussi pour tout ce qui nous permet, La mémoire est un processus fascinant. Nous nous sommes tous demandé comment il est possible que nous nous souvenions de cet après-midi dans le parc pendant l'enfance, comment nous pouvons conserver autant d'informations ou où les souvenirs sont stockés dans le cerveau.

Grâce à cela, nous pouvons revivre nos expériences, l'utiliser pour mettre en œuvre de nouvelles solutions ou maintenir une identité. Pour ce faire, la mémoire code pour les informations afin que le cerveau puisse "lire" et le récupérer lorsque vous en avez besoin. Mais où est-ce que ça le stocke?

L'hippocampe et la mémoire

L'hippocampe est peut-être la structure du cerveau qui a le plus de poids dans notre mémoire. Cette région, située dans le système limbique, est crucial pour la formation, le stockage et la récupération des souvenirs. D'une manière plus concrète, il est lié à différents aspects de la mémoire, remplissant plus d'une fonction, notamment:

  • Associer des émotions positives ou négatives aux souvenirs.
  • Faciliter le stockage de mémoire à long terme récent.
  • Fournir un contexte spatial et temporel aux souvenirs.

L'hippocampe est chargé de sauver des souvenirs: C'est-à-dire pour stocker des expériences sensibles que nous avons obtenues à partir de différents canaux ou sens - il ne conserve pas seulement des informations, mais le fait de manière intégrée-. Si nous nous arrêtons pour analyser ce que nous faisons quotidiennement, nous nous rendrons compte que le processus est vraiment fascinant.

Tous les détails ont un rôle fondamental, et ils agissent de la même manière que les tiroirs des tiroirs: nous pouvons nous saisir pour récupérer la mémoire. Ainsi, lorsque nous écoutons une chanson, nous pouvons nous transporter vers un moment précis ou lorsque nous sentions un parfum, souvenez-vous de la personne de notre environnement qui le prenait.

Où les détails des souvenirs sont stockés

Comme indiqué précédemment, le rôle de l'hippocampe est incontestable. Cependant, Il y a encore des doutes sur la façon et l'endroit où les détails des souvenirs sont stockés. Cette partie du processus est essentielle, car si les caractéristiques ou les éléments d'une mémoire n'étaient pas stockés indépendamment, il n'y aurait probablement qu'un stimulus qui pourrait évoquer cette mémoire.

Autrement dit, Le stockage par éléments permet à des souvenirs d'être plus organisés ou classé. Comme si nous mettons une série de hashtags qui nous permettent d'y accéder d'une manière plus simple ou plus variée. Par exemple, pour garder la mémoire de cet anniversaire sur le terrain, nous utiliserions les balises #NaturalZa #birthday #familia #sol #picnic.

Dans ce sens, Les experts ont soulevé deux possibilités sur la façon dont ce stockage est effectué et où. Une option est que le stockage des éléments est intégré à l'hippocampe, de sorte que l'activation des neurones responsables du codage des stimuli spécifiques peut provoquer une réponse de la mémoire globale. Ou que les détails sont stockés dans d'autres domaines distincts impliqués, qui à leur tour ont accès à la représentation conjointe de l'hippocampe.

Nouvelles découvertes

Ces deux questions ont été récemment soulevées par une équipe de recherche de l'Université Rockefeller. Ce a décidé d'étudier les circuits du cortex hippocampique et cérébral en temps réel Pendant la formation, le stockage et la récupération de souvenirs complexes. Ses conclusions, publiées dans le prestigieux magazine Nature, Ils ont vraiment révélé.

Pour ce faire, ils ont réalisé une étude avec des souris dans lesquelles Ils ont dû utiliser des techniques innovantes qui ont permis à l'enregistrement de l'activité neuronale dans plusieurs domaines en même temps que les animaux ont navigué dans des salles sans fin.

Dans ceux-ci, les souris étaient avec différentes combinaisons d'odeurs et de sons, qui étaient associées à des expériences enrichissantes ou négatives. De cette façon, grâce à la détection d'une odeur ou d'un son spécifique, les souris ont pu se souvenir de toute l'expérience et résoudre avec succès la tâche.

Ses résultats ont révélé que l'hippocampe, en particulier la voie entorrino-hypocampique, était impliquée dans la formation et le stockage des expériences. Cependant, ils ont trouvé que Les caractéristiques sensorielles individuelles étaient poursuivies et enregistrées par le cortex préfrontal.

À son tour, les résultats ont montré que lorsque les souris étaient avec une caractéristique spécifique, les neurones préfrontaux communiquaient avec l'hippocampe pour évoquer la mémoire globale.

Implications et conclusions

Ces résultats ont des implications théoriques et pratiques. Maintenant nous pouvons savoir que Le stockage de souvenirs complexes est produit dans son ensemble et classé par des pièces. Cette séparation suppose que vous exposer à un stimulus individuel est suffisant pour activer le cortex préfrontal et, par conséquent, évoquer une mémoire.

Concernant le développement de traitements, Cette découverte pourrait être pertinente pour la maladie d'Alzheimer, où la récupération des souvenirs est plus affectée. Ainsi, plusieurs voies de stockage peuvent contribuer au développement de différentes stratégies de récupération. Par conséquent, l'utilisation de voies préfrontales pour les patients atteints d'Alzheimer pourrait être plus prometteuse au niveau thérapeutique.

En conclusion, nous avons encore beaucoup à connaître sur le cerveau et son opération. Dans ce cas, nous savons maintenant que l'hippocampe n'est pas le seul endroit où les souvenirs sont stockés. Aussi Le cortex préfrontal, impliqué dans la personnalité ou la prise de décision, entre autres, est responsable du stockage des aspects les plus concrets des expériences que nous vivons.