El Tacaño et sa prison intérieure

El Tacaño et sa prison intérieure

Nous les connaissons tous, même s'ils essaient de passer inaperçu. Ce sont ces gens qui n'apportent jamais efficacement, aller aux toilettes au moment du paiement d'un compte collectif ou qui peuvent aller sur des sites improbables pour obtenir une remise. Le tacaño n'est pas facile à reconnaître. En fait, beaucoup n'envisagent pas d'économie excessive implique une sorte de problème.

En psychologie, il y a beaucoup de discussions sur les pathologies excédentaires: manger plus, boire plus, dépenser plus ... mais les pathologies par défaut semblent parfois camouflées: celle qui mange est un régime, qui ne joue pas est quelqu'un de sérieux et celui qui dépense peu est d'économiser.

Cependant, il est clair que "trop" n'est pas du tout un bon qualificatif. Il existe une forme pathologique d'épargne qui est non seulement réduite à l'argent ou aux biens matériels, mais qui exprime des aspects plus profonds de la personnalité.

"Plus vous en faites, plus votre joie est grande. La piqûre a marqué le bonheur; La libéralité l'intensifie."

-Orison S. Chouchou-

Caractéristiques d'un tacaño

Le tacaño, ou économiseur pathologique, est reconnu car il évite de faire des dépenses qui pourraient parfaitement faire, Sans causer de problème. Ils ont généralement un revenu solide et une position stable. Si vous leur demandez, ils vous disent précisément que leur état est bon car ils ont pris soin d'économiser et de ne pas dépenser en absurdité.

C'est le type de personnes qui portent les mêmes vêtements pendant des années pour ne pas dépenser. Ils n'utilisent pas le téléphone, n'éteignent pas toutes les lumières et achètent les produits les moins chers du supermarché, même s'ils sont de mauvaise qualité.

Une situation extrême est nécessaire pour pouvoir faire une invitation à dîner. S'ils donnent quelque chose, achetez-le à bon marché. Et parfois, ils sont capables de garder ce que je leur donne pour le donner plus tard et donc d'éviter les dépenser.

Le distinctif de l'économiseur pathologique est le fait que son scrupulus dans les dépenses n'est pas né d'une raison objective. Ce n'est pas qu'il n'a pas d'argent, ou qu'il fait un investissement, ou qu'il prévoit d'investir dans l'avenir.

Votre truc est d'économiser de l'argent pour l'avoir économisé. Ou pour faire des plans qui ne s'exécutent jamais. Ou pour faire face à de possibles "mauvais moments", bien que le temps ne soit pas si mauvais qu'ils sont pratiques à dépenser.

Matériau tacaño, tacaño émotionnel

La chose la plus sérieuse est que Qui est tacaño non seulement avec de l'argent. Il est aussi avare de leurs émotions, de ses affections et son propre déploiement d'énergie vitale.

Tout comme il ne dépense pas pour des objets, il n'est pas généreux dans ce que vous ressentez envers les autres, ni dans ce que vous investissez pour les rendre heureux. Le tacaño garde tout ce qu'il peut et, dans cette mesure, n'est pas une personne prudente, mais quelqu'un pris dans une prison intérieure.

La tacañería: une structure de caractère

Il est très difficile de vivre ou d'établir un lien profond et durable avec une personne tacaña. Tout comme ils sentent qu'ils doivent protéger leurs «économies» des chants de sirène du marché, ils croient également qu'ils peuvent être "émotionnellement réégaux par d'autres.

Il y a des cas qui coûtent à croire. Comme Laura, qui avait un petit ami "lié", qui a toujours fait des invitations aux sites où ils n'avaient pas à payer de poids. Si tu devais le faire, c'était toujours elle qui a fini par sortir le portefeuille. Une fois, son petit ami l'a surpris en payant le compte de la discothèque. Mais le lendemain, il est rentré à la maison avec la facture en main pour faire la collection respective.

Une vision de la tarification de la psychanalyse

Le tacaño est en fait terrifié et organise sa vie à partir d'un fantasme de contrôle. Pour la psychanalyse, le sujet est lié à une difficulté à surmonter la phase anale.

Lorsque l'enfant perçoit comme traumatisme ou excessivement grave la phase de contrôle du sphincter, il développe généralement une obsession pour conserver, pour éviter de donner. Cela se traduit par la vie adulte à la fois en avare et en auto-concentration.  Le tacaño C'est aussi quelqu'un qui, d'une manière ou d'une autre, finit par utiliser d'autres pour leurs propres intérêts .

C'est pourquoi il ne donne rien, que c'est un autre qui doit mettre sa main dans sa poche pour payer un compte commun, même s'il sait que cette personne gagne moins que lui. Il se soucie également de son comportement de se faire du mal.

Il y a des avares qui meurent de froid pour ne pas dépenser pour chauffer. D'autres, comme Leonardo di Caprio, deviennent des "écologistes" pour ne pas dépenser comment est-ce? Di Caprio n'utilise pas son avion pour «ne pas polluer» l'atmosphère. Mais il n'a aucun scrupule à utiliser les avions privés des autres, comme l'a dit son ami Mark Wahlberg.

Être Tacaño est enfermé dans la prison de la peur

El Tacaño est pris dans ses propres peurs. Ce peut être quelqu'un avec des fantasmes de dépression et de catastrophe. Il est également possible que vous ayez une personnalité exploitante. Ils finissent généralement leur vie seul et avec une grande fortune sauvée qui se termine à quiconque.

Images de courtoisie de John Holcroft