Limiter les troubles et la relation avec les chiens

Limiter les troubles et la relation avec les chiens

Les personnes souffrant de trouble de la personnalité Ils ressentent généralement un grand vide intérieur, dans de nombreux cas le fruit des expériences dysfonctionnelles dans l'enfance. Lorsqu'on leur interroge sur leur histoire, il peut être vérifié que chez un grand nombre de personnes, le même schéma est répété: petits parents, manque d'affection ou attention, invalidation des besoins émotionnels, etc.

Non seulement l'environnement invalidant est responsable de la genèse du trouble de la limite de personnalité. La génétique a un rôle substantiel qui doit être pris en compte. La vérité est qu'à la fin, le patient se sent brisé à l'intérieur, perdu, noyé dans le désespoir. Explorons ce problème.

La peur dans la personnalité limite le trouble

La peur d'un éventuel abandon est si grande chez les personnes atteintes de NAF. Vous devez garder à l'esprit que Les patients souffrant de troubles limites ont une sensibilité extrême et ressentent une profonde douleur émotionnelle lorsqu'ils sont contredits ou en quelque sorte les frustres.

Les chiens ou les animaux qui sont attachés ne les jugent pas et ne les abandonneront pas. Cela génère que le patient TLP y adhère comme moyen d'obtenir l'amour sans avoir à passer par le processus de blessé, comme cela se produit habituellement dans les relations interpersonnelles.

En raison de ces lacunes, il a été constaté qu'il existe un grand nombre de patients souffrant de troubles limites qui adhèrent aux animaux de compagnie, en particulier aux chiens. C'est comme si cet animal couvre largement le vide intérieur profond qui soutienne chaque jour.

Limiter les troubles et la relation avec les chiens: avantages de ce lien

Dans les sections suivantes, nous énumérons et décrirons les contributions les plus importantes pour comprendre ce que la relation entre les troubles limites et la relation avec les chiens. Bien qu'il y en ait plus, ce sont les plus pertinents.

Validation émotionnelle

Contrairement à ce qui peut arriver avec les relations interpersonnelles, Les animaux ne peuvent pas invalider émotionnellement le patient avec TLP. L'invalidation émotionnelle va nier au patient ses propres émotions. Normalement, l'environnement familial de la personne souffrant de troubles limites a eu tendance à invalider, indiquant aux phrases des patients du type "Je ne comprends pas pourquoi vous pleurez tout le temps si vous avez tout". Un chien, au contraire, ne peut pas faire cela, ce qui génère cela La personne se sent acceptée et totalement validée.

Manque de jugement

Un animal ne peut pas juger son propriétaire. Premièrement, car il n'a pas de langue pour l'exprimer et deuxièmement, car il n'héberge pas les croyances culturelles et sociales que les humains ont. Ces croyances, stéréotypes ou préjugés sont parfois responsables des jugements que nous portons envers les autres.

Les patients TLP souffrent d'une douleur émotionnelle insupportable lorsqu'un jugement sur un comportement est émis Et cela les fait échouer dans les relations. Par conséquent, le chien ou l'animal qu'ils choisissent peut apporter un grand calme en ne faisant face à aucun jugement sur leur personne.

Accompagnement

Le chien peut fournir une grande entreprise au patient souffrant de TLP. Bien que la personne se sente malheureuse, il pleure ou dans un moment d'instabilité, le chien restera à ses côtés, comme nous l'avons dit précédemment, sans juger.

L'accompagnement du chien se traduit par affection et chaleur. Parfois, ces patients ont besoin de cela précisément pour équilibrer à nouveau. En ce sens, les chiens peuvent faire un excellent travail concernant la régulation émotionnelle des patients.

Amour inconditionnel

Les chiens contribuent l'amour sans rien recevoir en retour. Comme les patients atteints de TLP ont une très faible estime de soi, les chiens peuvent fournir ce manque, les aidant à se sentir mieux. De nombreux comportements des patients atteints de l'ALE sont effectués précisément à la recherche d'affection, d'affection et de compréhension.

Le problème est que dans de nombreux cas, ils produisent l'effet inverse et les gens finissent par répudier le patient et s'éloigner. Face à cette dynamique, le chien va toujours donner un amour inconditionnel au propriétaire avec TLP, même si ce n'est pas à son meilleur.

Chiens de chiens pour le patient TLP

Bien que les patients atteints de FTA aient une attachement spécial aux chiens, il est également vrai que tous ne sont pas des avantages. Le chien peut devenir un amortisseur émotionnel, agissant comme une sorte de tournage émotionnel.

La mission qu'ils effectuent est de couvrir les émotions dysfonctionnelles et douloureuses du patient. C'est bien dans le premier cas, car cela aide le patient atteint de l'ALE à réguler et à se sentir émotionnellement plus stable (quelque chose qui est un objectif prioritaire de tout traitement psychologique avec cette population).

Le problème est que Cette relation de chien-patient, la personne peut devenir dépendante, ce qui fait que le patient est confronté à d'autres situations interpersonnel. Il y a un risque que la personne s'enferme dans la relation avec son animal.

Un autre inconvénient de ces relations d'attachement avec l'animal est de faire face au fait que Je meurs bien avant le patient. Cela peut conduire à une grande crise avec tout ce que cela implique - une autolyse, des impulsions, une agressivité, une dysphorie intense, etc.

Comment résoudre ce problème?

Par conséquent, il sera nécessaire d'utiliser la relation prudemment. L'idée est de maximiser les avantages que l'animal peut contribuer, mais sans émotions en fonction de celui-ci. La personne atteinte de l'ALE doit également marquer des objectifs relationnels avec des gens autour d'eux, être prêts à être frustrés parfois ou à recevoir des critiques et à apprendre à les gérer et à faire face.

Par conséquent, comme dans tout, il y aura un point d'équilibre dans lequel réside la vertu. Les patients TLP peuvent bénéficier de l'entreprise d'un animal, mais un Soins particuliers à ne pas générer un attachement toxique qui devient un substitut à une régulation émotionnelle efficace.

Limiter les troubles et la relation avec les chiens est un sujet très intéressant dans lequel il y a encore beaucoup de facettes à découvrir. Cependant, nous savons que si le lien est équilibré, la personne atteinte de ce trouble peut aider beaucoup.