Schizophrénie et famille comment est l'interaction?

Schizophrénie et famille comment est l'interaction?

La schizophrénie est un trouble complexe. C'est précisément cette complexité qui a nourri, au moins en partie, les différents débats qui ont été donnés à ce sujet. Alors que les psychiatres les plus orthodoxes le définissent comme une maladie incurable, qui utilise une position plus holistique, pensez qu'il est possible de le surmonter. En fait, il y a de nombreux cas rapportés par Cura.

Ce qui précède nous montre à l'entrée L'une des difficultés auxquelles les familles doivent rencontrer dans lesquelles la schizophrénie est apparue: l'incertitude. Certes, ils écouteront ou liront des informations divergentes à ce sujet. Il y aura des arguments pour attendre que tout s'améliore et d'autres qui ne servent qu'à les plonger dans le pessimisme.

Les psychiatres prennent rarement l'orientation familiale au sérieux  dans ces cas. Le plus courant est que certaines directives générales sont indiquées pour la gestion de la schizophrénie à la maison. Il est également généralement recommandé qu'avant les épisodes aigus, la seule alternative est l'hospitalisation. Ce manque d'orientation peut rendre la gestion de cette situation beaucoup plus difficile. Nous en parlerons.

"Notre société produit des schizes car elle produit des voitures Dove ou Renault, avec la seule différence qu'ils ne peuvent pas être vendus".

-Félix Guattari-

Schizophrénie à la maison

Aucune famille n'est préparée pour l'arrivée de la schizophrénie. La chose habituelle est qu'elle est perçue comme quelque chose qui s'est effondré. Total, les parents d'une personne atteintes de ce trouble ne peuvent pas reconnaître les premiers symptômes et il n'est pas rare de les négliger, jusqu'à ce qu'une manifestation aiguë de la maladie soit présentée.

Après le diagnostic, des sentiments similaires à ceux d'un duel. Il y a du déni, de la douleur, des coupables et de la confusion. En même temps, vous devez vous occuper de la personne qui est malade. Les deux processus sont très exigeants. En général, la direction est due aux instructions offertes par le psychiatre en charge de l'affaire. Cela se concentre généralement sur l'administration des médicaments et la recommandation de ne pas souligner le membre de la famille malade.

Plusieurs fois, les médicaments n'offrent pas d'amélioration écrasante et il est nécessaire d'apporter des modifications, peut-être à plusieurs reprises, jusqu'à ce qu'une dose et une dose qui offrent une certaine stabilité soient trouvées. Une telle stabilité  Il est généralement fragile et change. Tout peut entraîner un désespoir ou un rejet de la situation. Que faire?

Les stratégies d'adaptation

La schizophrénie est une altération qui produit des expériences très particulières, tant chez la personne qui en fait l'expérience et dans les gens environnants. L'attitude initiale de l'Inone peut être la disponibilité et l'aide, mais aussi l'évitement et même la critique.

Le fait est que L'environnement familial  C'est décisif au cours de la schizophrénie. Avec les drogues et l'attention psychologique, leur rôle est particulièrement important dans l'intervention. La chose indiquée est d'observer les conseils suivants.

Informer bien

Comme nous l'avons indiqué au début, les informations sur la schizophrénie sont souvent contradictoires. Malgré cela, Il est pratique de rechercher des sources sérieuses et de collecter des données pertinentes à cet égard. Il n'est pas bon d'essayer de tirer des conclusions définitives, mais sachez ce qu'est cette maladie et comment elle est médicalement approchée.

Préparer un plan conjoint

Il est plus facile lorsque la famille parvient à s'entendre sur la façon dont la situation doit être abordée. Idéalement, le travail de soins est distribué aussi équitable que possible, pour que personne ne ressent de surcharge. De même, que tout le monde s'entend sur les aspects fondamentaux, comme l'attitude envers la personne affectée.

Faire de la maison un espace sûr

La personne affectée a besoin d'un environnement stable et calme. Les autres membres de la famille l'exigent également. Par conséquent, le approprié est Augmenter la capacité de résoudre les conflits de manière sereine et de travailler sur des stratégies pour surmonter l'anxiété. Tout en bénéficiera.

Promouvoir la socialisation

Il est très courant que la schizophrénie entraîne l'isolement de la personne affectée. Parfois, la famille tombe également dans cette situation et n'est pas pratique. Il est préférable de maintenir une vie sociale active, bien que sans atteindre des extrêmes. De même, motiver le parent à partager son temps avec les autres.

Prendre soin de quelqu'un

Chaque famille de la famille a la responsabilité de s'assurer et pour son propre puits. Mieux c'est, plus la contribution apportée à la personne affectée est grande. Il est très important d'apprendre à répondre à leurs propres besoins et désirs, tout en assistant aux engagements familiaux.

La psychothérapie est une bonne option

La chose habituelle est que la partie la plus difficile de l'ensemble du processus est donnée au début. Il y a beaucoup de doutes, des sentiments trouvés et de la douleur. Sering est le meilleur. Préparez-vous également à un processus qui est généralement long, mais pas toujours éternel.

La psychothérapie individuelle ou familiale est une bonne option Quand la famille sent que la situation devient incontrôlable. C'est un espace dans lequel les préoccupations et les difficultés impliquées dans la situation peuvent être traitées. C'est aussi un espace de croissance et une opportunité d'être meilleur.